Aujourd'hui, pour la première fois depuis que Loulou va à la garderie (ce n'est que la 5e fois que je l'y emmène), j'ai eu un pincement au coeur en la laissant. Jusqu'à présent, ça s'est toujours bien passé et j'étais plutôt enthousiaste à l'idée de la laisser. Non pas par ce que je voulais m'en débarraser, mais par ce que je suis convaincue que quelques heures par semaine ailleurs qu'à la maison, sans moi et avec de nouveaux copains ça ne peut que lui faire du bien.  Mais aujourd'hui, va savoir pourquoi, j'ai eu du mal à partir. J'aurais aimé rester, la regarder, m'assurer qu'elle s'amuse bien, qu'elle est heureuse. Je fais pourtant confiance au personnel de la garderie. Les tatas sont vraiment douces et attentives, elles prennent les enfants dans les bras pour les câliner, elles leurs chantent des chansons, elles les cajolent. Bref, j'ai le sentiment qu'elles s'en occupent bien. Mais ce n'est pas ça qui me préoccupe. Ce que j'aimerais savoir, c'est si Loulou se sent bien dans ce nouvel environnement, si elle joue avec les autres enfants ou si elle est s'isole dans un coin. Est-ce qu'elle garde le sourire? Est-ce que ça lui plaît d'aller à la garderie? Tant de questions qui restent sans réponse. J'aimerais être une petite souris dans un coin de la salle et observer ce qu'elle fait. C'est plus de la curiosité que de l'inquiétude. Je sais que la séparation est une étape nécessaire et bénéfique pour elle comme pour moi, je sais que je ne pourrai pas tout le temps être avec elle et savoir tout ce qu'elle fait, je sais qu'elle a besoin d'un environnement autre que le mien pour bien grandir et s'épanouir, je sais, je sais, je sais... mais j'aurais juste aimé la garder auprès de moi encore un peu...

souris